« La Mort blanche » : Un Frank Herbert en réédition dans la collection « Ailleurs & Demain »

lamortblanche

Lorsque la voiture piégée explosa dans une rue de Dublin, John Roe O’Neill perdit la raison : sous ses yeux, sa femme et ses deux fils venaient de mourir par la faute d’un terroriste.

John cessa d’exister, ou plutôt il devint le Fou. Parce qu’il était biologiste moléculaire, sa folie était plus dangereuse qu’aucune bombe.

Seul, dans un laboratoire de fortune, près de Seattle, il fabriqua une arme bactériologique terrifiante, la Peste blanche, qui tuait les femmes sans remède. Toutes les femmes. Il allait faire partager sa souffrance à la terre entière. Et menacer l’humanité de génocide.

A moins que quelques femmes protégées n’aient échappé à l’épidémie. Et que John, ayant regagné l’Irlande, ne change de camp…

Dans ce roman terrible et vraisemblable, Frank Herbert, l’auteur de Dune, décrit un avenir proche : celui du terrorisme absolu. Il rend aussi hommage à ses origines irlandaises. (source éditeur)

Si vous ne connaissez pas ce roman je vous conseille de vous plonger dans ce thriller bien plus virtuose qu’il n’y semble au premier abord à la lecture de ce synopsis.

À propos de Il Barone

Responsable technique de DAR, Il Barone est en train d'écrire Personae une nouvelle médiévale, Fantastique, ou de Science-Fiction (Cela dépend de votre point de vue ;-) ). Et un livre dont le titre provisoire est : Humains & Spécifiques.
Ce contenu a été publié dans Actualité, Roman, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*